Rue de Septroux, n°5 4920 Aywaille
+32 (0)4 384 30 30 contact@csambleve.be

Blog

La douleur chronique, c’est quoi ?

La douleur chronique, c’est quoi ? Comment la traiter ? Réponse en vidéo avec Samuel Bours, chef kiné au Centre de santé de l’Amblève.

Première chose à savoir : la douleur est une sensation universelle, chaque être humain est capable d’avoir mal. Qu’elle soit aiguë ou chronique, cette douleur est produite par le cerveau. Ce qui distingue une douleur chronique d’une douleur aiguë, c’est le fait que la douleur chronique persiste aux traitements usuels, au-delà de 3 mois après le début des symptômes.

La douleur chronique est donc le fruit d’un dérèglement du système nerveux périphérique et même central. C-à-d que le cerveau va continuer à produire de la douleur, alors qu’il n’y a plus de blessure ou que les tissus ont cicatrisé.

C’est bien là que se situe le problème : la personne atteinte de douleur chronique, parce qu’elle a toujours mal, va forcément continuer à  chercher un traitement adéquat pour faire diminuer la douleur. Lorsque tous les diagnostics ont été écartés via les différents examens médiaux et que la douleur perdure, elle est de moins en moins en rapport avec un  problème structurel du corps et de plus en plus en rapport probablement avec la sensibilisation du système nerveux.

Comment la traiter ?

Une bonne idée pour approcher cette problématique est de prendre du recul par rapport à la situation et d’évaluer le problème sous différents angles.

  1. L’aspect médical. Au départ, l’effet des médicaments peut agir sur la douleur, mais ils ont leur limite dans le temps. On se tourne alors souvent vers la chirurgie, qui n’ayant pas encore été envisagée, peut sembler être l’ultime solution au problème. On imagine qu’en opérant, on va faire disparaître la douleur. Ce n’est pas toujours le cas.
  2. L’aspect psychologique. Il faut savoir que la douleur, lorsqu’elle perdure dans le temps, peut affecter les pensées, les émotions, et avoir un impact aussi sur la sensibilité du système nerveux : augmenter le stress, impacter les relations dans un couple ou en famille, etc.
  3. Notre mode de vie moderne peut aussi avoir un impact sur la sensibilité du système nerveux : la nutrition, la malbouffe, l’alcool, le tabagisme, le manque d’activité physique. Là, un conseil peut être donné: essayer de se remettre progressivement en mouvement, de manière confortable, sans appréhension et sans crainte de re-bouger.

En conclusion : demandez de l’aide aux professionnels, qui correspondent à chacun de ces éléments susceptibles d’influencer la sensibilisation du système nerveux, et fixez-vous des objectifs pour les atteindre plus facilement !

Share this post